lundi 25 janvier 2016

La même fin


Bonjour à tous,

Aujourd'hui je n'avais pas envie de parler d'activités, de livres, de sorties mais plutôt d'une réflexion. Entre les derniers attentats, la faucheuse du début 2016 chez les stars et les décès inattendus dont j'ai eu échos sur une période assez courte, pas mal de choses me passent par la tête. Ce post ne se veut pas déprimant contrairement à ce qu'on pourrait croire de prime abord mais est plutôt une ode à la vie: puisque la fin est toujours la même et qu'on ne sait jamais à quel moment elle arrivera, faisons de notre vie une fête autant que possible, relativisons les tracas du quotidiens et célébrons les petits bonheurs!!!


Je pense que nous avons tous cette fâcheuse tendance de faire une montagne de nos petits tracas: la réflexion désagréable du boss, l'amende sur le pare-brise, le conjoint qui laisse traîner ses chaussettes sales, etc. Effectivement, ça ne fait pas plaisir et cela peut agacer sur le coup mais dans le fond, est-ce si grave? Est-ce que cela vaut la peine qu'on se ronge les sangs devant l'injustice du boss ou le jmenfoutisme du conjoint? J'ai appris il y a quelques temps, la mort subite d'un jeune homme apparemment en pleine forme. Il est parti un matin, comme tous les matins et n'est jamais rentré. Le jour où j'ai appris cela, j'ai voulu à tout prix profiter au maximum du temps passé avec mes proches. C'est bête mais là où on aurait certainement passé la soirée chacun devant un écran, j'ai senti le besoin imminent de partager, de ne pas me déconnecter du monde réel, de parler, d'échanger, parce qu'après tout, n'est-ce pas là le sens de la vie? Bien évidemment, les habitudes reviennent vite et on ne pas vivre les uns sur les autres tout le temps mais il est tout de même important de se rappeler de temps en temps que ce qui nous semble normal (dîner avec ses parents, conjoint, faire du sport, retrouver nos bons vieux amis,...) est en fait une chance et non un acquis. Profitons-en! Célébrons ces petits moments, sourions, rions, dansons,... La fin est la meme quoiqu'on fasse au milieu, alors autant sublimer chaque instant.

Voili voilou, c'était mon ressenti de début 2016. Avez-vous eu un ressenti particulier en ce début d'année ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire