jeudi 3 décembre 2015

COP 21, Béa Johnson: les petits gestes du quotidien

Bonjour à tous,

Il y a quelques mois, j'ai lu le livre de Béa Johnson "Objectif: zéro déchet". Cette femme est assez impressionnante: elle a su passer d'un mode de vie consumériste sans aucun regard pour l'environnement à un mode de vie complètement tourné vers un objectif de zéro déchet. En cette période de COP21, tout le monde s'interroge un peu plus sur le climat, notre action sur l'environnement, etc. France 2 a fait un reportage sur le sujet deux mardis soirs de suite, je n'ai pas pu le regarder le premier mais le second, qui suivait un homme pendant six mois essayant de s'adapter à un mode de vie "zéro déchet" était intéressant : il montrait bien que dépasser un certain stade de réduction de déchets est difficile car très peu de choses est prévu pour cela. Ces diffusions à 20h50 mettent bien en relief la tendance du sujet. 

Certaines sociétés, comme Yves Rocher, en parlent de l'environnement depuis déjà longtemps. Ils ont récemment lancé le hashtag #1photo1arbre permettant la plantation d'un arbre pour chaque photo de soi avec un arbre publiée sur les réseaux sociaux. Je trouve que toutes les initiatives positives sont bonnes à prendre et j'ai participé à cet événement. 



Pour ma part, c'est un sujet qui m'intéresse même si je relativise étant donné que l'élevage d'animaux, les industries, et j'en passe ont beaucoup plus d'impact que je n'en aurai jamais mais tout de même, je reste convaincue que chaque geste compte! Cependant je n'en fais pas une obsession, j'essaie de modifier de manière simple mon comportement pour participer à la sauvegarde de la planète.

Avant de lire le livre de Béa Johnson, pour moi faire attention à la planète était synonyme de triage de déchets. Grossière erreur! Si effectivement il est important de recycler ses déchets et il est d'autant plus important de ne pas en faire, ou de moins en faire! Je n'avais pas cette nuance là... 



Suite à la lecture du bouquin, j'ai essayé de troquer mes produits de nettoyage habituels contre le mélange naturel préconisé, à base de vinaigre blanc. Il a comme avantage de ne pas polluer l'air avec des produits chimiques toxiques et de réduire quelque peu les emballages utilisés (pas totalement car le vinaigre est lui-même emballé!). Malheureusement, je n'ai pas été convaincue... Ça ne faisait pas aussi propre, ça ne brillait pas. Peut-être est-ce juste une question d'habitude mais je suis retournée à mon Cillit Bang. 

Et si je ne suis pas allée comme elle jusqu'à me maquiller avec des épices (il paraît que le curcuma peut être très utile) j'ai quand même quelque peu modifié mon comportement. Quelques exemples simples:
- J'ai remplacé le gel douche par des lots de savons qui comportent moins d'emballage plastique;
- Pour faire mes courses, je prends un sac en tissu (j'essaie de ne pas l'oublier);
- Au bureau, j'ai apporté ma tasse pour ne plus avoir à utiliser des gobelets en plastique pour l'eau ou le café;
- J'ai envoyé un mail à ma mairie pour la mise en place de composteurs (compost qui pourrait être revendu par la suite);
- Je privilégie les emballages recyclables.

Il s'agit juste de quelques exemples simples qui peuvent sembler inutiles mais si au fur et à mesure, nous apprenions à avoir les bons réflexes (et j'ai encore beaucoup de progrès à faire), je pense qu'il y a encore de l'espoir. Un petit geste, fait par chacun, peut tout changer ou du moins contribuer au changement. 

Et vous quel est votre sentiment par rapport au changement climatique? Pensez-vous que nous pouvons y changer quelque chose ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire