lundi 2 mars 2015

Le Mont Saint-Michel, entre histoire et commerce

Hello tout le monde,

Petite lettre sur le Mont Saint-Michel. J'avais déjà eu l'occasion de le visiter plus jeune, beaucoup plus jeune, genre il y a un peu moins de vingt ans (aïe !) et l'occasion s'est présentée d'y retourner et comme vous l'aurez compris, je me suis laissé tenter !

Le Mont Saint-Michel

J'y suis restée à peu près cinq heures pour visiter ce lieu, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO  (largement suffisant pour tout voir). Et comme la perfection n'existe pas, j'en retiré des points positifs et négatifs.

Ce qui m'a plu:

Le saut dans le temps ! Les petites rues, les grosses pierres, les portes, etc, tout nous faisait traverser les siècles ! On pouvait aisément imaginé les gens se balader dans ces mêmes rues plusieurs siècles plus tôt.  Il n'y a pas besoin de beaucoup d'imagination pour réussir à transformer mentalement les magasins de souvenirs par des habitation. Et ça, c'était juste génial !

La visite de l'abbaye est un élément incontournable! Le prix est correct: 9€ plein tarif. Suivant les pièces visitées, on suit l'histoire de ce monument. Par exemple le cloître a été construit au début du XIIIème siècle et était un lieu de prière et de médiation alors que dans la crypte Saint-Martin, on trouve une roue datant de 1820 qui permettait de monter la nourriture aux prisonniers à l'époque où l'abbaye a été transformée en prison. 


Le cloître

Ce qui est surtout impressionnant est l'ingéniosité des gens de l'époque, qui ont bâti cette abbaye sur/autour cet énorme rocher.  Et l'église, située au sommet semble tenir comme par magie. Quel pari osé pour l'époque ! Il s'agit vraiment d'une merveille !



Ce qui m'a moins plu:

La restauration proposée n'est vraiment pas top! Tous les restaurants ont des menus similaires: beaucoup de crêpes,  des fruits de mer, quelques poissons, la chaîne la Mère Poulard est très présente et tous les établissements portant son nom servent aussi l'omelette de la Mère Poulard (elle a vraiment existé et était célèbre... pour son omelette, vous l'aurez deviné, elle faisait office d'entrée). Nous avons eu droit à du saumon trop cuit, à une tarte normande décongelée et à une salade de chèvre principalement composée de laitue. Et les prix sont dignes des plus  belles terrasses parisiennes! 10€ pour un thé et un chocolat à l'heure du goûter (oui, oui, je prends toujours un goûter).

D'ailleurs en parlant de la Mère Poulard, cette dernière est partout, dans chaque magasin de souvenirs on trouve des bonbons, de la vaisselle, etc avec le logo de cette bonne Mère. Pas sûre que ça corresponde vraiment à ce qu'elle proposait à l'époque. Toutes les boutiques de souvenirs vendent plus au moins les mêmes articles. Mais ce que j'ai trouvé le plus hypocrite c'est qu'ils sont tous estampillés d'un gros drapeau français mais lorsqu'on y regarde de plus près, on s'aperçoit qu'il est noté en petit "décoré en France" et encore plus caché, "made in China ". Et cela, lorsque la mention "made in" était mentionnée, elle était parfois introuvable! Alors, oui la décoration doit créer des emplois en France, et je ne suis pas anti produits étrangers mais ce qui m'a dérangé, c'est l'antinomie entre le gros drapeau français, bien visible et ce qui est en fait vendu.  Se moquerait-on de nous?


Mon opinion finale reste tout de même positif, j'ai vraiment passé un bon moment. Y êtes-vous déjà allé ou avez-vous envie de vous y rendre? Quel a été votre ressenti?




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire