mercredi 27 août 2014

"Grand-mère", vous avez dit "grand-mère"?

Bonjour à tous,

Ces derniers temps,  j'avais vraiment envie de reprendre une activité manuelle. J'étais bien tentée par la couture, mais ne sachant pas si ça allait me plaire, j'ai pensé que l'investissement dans une machine à coudre n'était pas vraiment opportun.

Afin de satisfaire cette envie qui me démangeait,  j'ai préféré opter pour une activité moins coûteuse sur le court-terme: le tricot !!! En plus ça me rappelait mon enfance: à ma demande, ma famille m'avait initiée au point mousse et au point à l'envers. Je dois bien avouer que je n'avais rien créé d'autre que des petits carrés de laine tricotés, souvent parsemés de petits trous, lorsque je laissais échapper une maille...

Alors oui, je vous entends tous déjà rigoler: "le tricot, c'est une activité de grand-mère, etc". Ceci n'est d'ailleurs plus tout à fait vrai, car ces derniers temps, de plus en plus de jeunes se découvrent un goût pour la création et le "fait-maison" retrouve ses lettres de noblesse. De plus, même si le tricot garde encore cette image vieillotte, je dois bien vous dire que je ne regarderai plus jamais une grand-mère du même œil! Quelle dextérité et concentration il faut pour cette activité! Bien sûr, j'imagine qu'au bout du centième pulls, on n'est plus autant concentré et fixé sur chacune des mailles, mais pour ma première tentative depuis une vingtaine d'années, je ne faisais pas la fiérote!


En tout cas, cette activité correspond totalement à ce que je cherchais:  elle me détend et me permet de rester assise toute une soirée. Parce qu'il faut bien avouer que c'était un de mes buts: pouvoir rester assise sur un canapé à me détendre pendant une durée supérieure à dix minutes, sans commencer à chercher d'autres activités, souvent en vain, avant de tomber dans un ennui profond.

Ce qui est certain, c'est qu'à ce jour mes ouvrages ressemblent à ceux que je réalisais étant petite fille mais je reste motivée. YouTube aidant, peut-être qu'un jour je porterai une de mes réalisations (ne serait-ce qu'un bonnet).

Et vous, quelles sont les activités qui vous détendent et vous permettent de vous déconnecter ? Avez-vous déjà tenté le tricot?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire